Il y a quelques mois, je découvrais avec enthousiasme les excellents outils de dataviz du Knightlab de la Northwestern University, utilisés entre autres par le Time et Le Monde. Puis, je les oubliais dans les limbes de mes favoris en attendant (peut-être) de trouver un sujet qui se prêterait à l’exercice.

Plus récemment, dans le cadre d’un travail de documentation préliminaire à un projet culturel, je tombe sur ce jeu de données sur le portail open data des données publiques françaises : un simple document texte faisant état des grands repères chronologiques de l’histoire du cinéma.

Voilà donc l’occasion de tester la création d’une timeline sur la base des informations du jeu de données, augmentée de médias additionnels pour la plupart dénichés sur Youtube, Wikipédia et Wikimédia Commons pour les images sous licence libre.

Bien que je nourrisse une passion pour le 7e art, il s’agit là d’un exercice de réutilisation des données et en aucun cas d’un travail d’histoire du cinéma. Si certains souhaitent débattre du contenu, je vous invite à consulter la source et les éléments de contexte mentionnés dans les métadonnées 😉

Si vous allez jusque-là, vous constaterez que je n’ai pas réutilisé l’intégralité des infos. Il y a deux raisons à cela. D’abord, l’absence de précision du document sur les bornes des grandes périodes citées dans la chronologie :

  • les origines,
  • les pionniers,
  • l’âge d’or,
  • nouvelles vagues,
  • nouvelles formes.

Et ensuite parce que l’intégration de ces données à la Timeline aurait, à mon avis, desservi la lecture en raison de la superposition temporelle de certaines périodes. Pour ces raisons et parce que la dataviz est censée rendre l’info plus accessible et lisible, l’outil utilisé rencontre peut-être sa limite dans sa capacité à restituer la hiérarchie de l’information dans le cas présent. Cela étant, il reste un excellent moyen de mettre en forme une information chronologique.

Pour info, j’ai consacré environ 1h à la réalisation de la Timeline.
Beaucoup plus à retrouver l’outil dans mes favoris et à visionner des dizaines de vidéos sur Youtube…